Friedrich Nietzsche: philosophe ou idiot vicieux? (texte et vidéo)

J’ai lu le livre de Friedrich Nietzsche (1844-1900) intitulé “Ainsi parlait Zarathoustra”, en langue arabe, à l’âge de 14 ans, alors que j’étais étudiant au séminaire de Beit Jala (Palestine). Ce livre est disponible gratuitement en arabe à partir de ce lien: https://www.hindawi.org/books/19595390/. Je l’ai relu cette année en français. Ce livre est considéré comme le livre le plus important de Nietzsche, que certains qualifient de philosophe, tandis que d’autres le considèrent comme un idiot vicieux, et c’est l’opinion du professeur Mohamed Mzoughi dans son livre en arabe “Se débarrasser de Nietzsche” publié par la maison d’édition marocaine Afrique Orient en 2018, disponible gratuitement sur Internet https://archive.org/details / 20190704_20190704_1251

En fait, je n’ai prêté aucune attention à Nietzsche. Tout ce que son livre “Ainsi parlait Zarathoustra” a laissé dans mon imagination, c’est que son auteur est un malade mental. Je ne savais pas à cet âge-là qu’il souffrait de folie et qu’il est mort fou en 1900. Ceux qui sont intéressés par une brève biographie de lui peuvent le rechercher sur Wikipédia

Mais pourquoi Mzoughi appelle-t-il Nietzsche d’idiot vicieux? C’est ce que j’essaie de vous expliquer en présentant son livre susmentionné.

J’ai déjà présenté de Mzoughi deux livres, par écrit dans Al-Hiwar al-mutamaddin et en vidéo dans ma chaîne

  • Égarement des religions
  • Pierre Bayle: Mahomet: Extrait du Dictionnaire historique et critique, texte français et traduction arabe par Mzoughi

J’ai aussi publié un dialogue avec lui concernant sa biographie, ses activités et ses futurs projets: http://www.ahewar.org/debat/show.art.asp?aid=678037&r=0

Mon attention a été attirée par le fait que Mzoughi a écrit trois livres en arabe dans lesquels il a présenté la pensée de Nietzsche, à savoir:

– Nietzsche, Heidegger et Foucault, déconstruction et critique, Dar Al-Maarefa, Tunis, 2004

– Nietzsche et la philosophie, Maison Karim Cherif, Tunis, 2010

– Se débarrasser de Nietzsche, maison d’édition Afrique Orient, 2018. Ce livre est disponible gratuitement sur Internet: https://archive.org/details/20190704_20190704_1251

J’ai été surpris par son intérêt pour Nietzsche. Ce fut l’occasion d’élargir mes connaissances. J’ai donc décidé de lire son dernier livre pour vous le présenter. Avant de commencer à lire, je lui ai posé les deux questions suivantes:

Question: Qu’est-ce qui vous a poussé à écrire sur Nietzsche?

Réponse de Mzoughi: J’étais fan de Nietzsche, comme tous les jeunes d’Afrique du Nord. On ne parlait que de Nietzsche, de ses idées et de ses interprètes français. Nous mémorisions même ses expressions par cœur. Je me souviens, à mes débuts en philosophie, d’une célèbre phrase de Nietzsche du livre “Ainsi parlait Zarathoustra” répétée par de nombreux étudiants en philosophie:

“J’ai besoin de compagnons, de compagnons vivants,  non de compagnons morts et de cadavres que je porte avec moi où je veux. Mais j’ai besoin de compagnons vivants qui me suivent, parce qu’ils veulent se suivre eux-mêmes partout où je vais”

Ce sont des mots apparemment libérateurs à première vue, et il est possible que la personne qui les dit croit en la capacité de l’homme à briser ses chaînes et à se libérer. Cependant, plus tard, après étude et examen approfondis, je me suis rendu compte que Nietzsche avait attribué cette libération à une classe de personnes, une petite minorité, c’est-à-dire l’élite aristocratique. Quant à la majeure partie de l’humanité, il est de son devoir de rester dans un état inférieur, même en pleine servitude. Après avoir compris les dangers des pensées de cet idiot et m’en être débarrassé, j’ai commencé à écrire sur lui. Ainsi j’ai publié mon premier texte dans le magazine syrien Al-Nahj (qui était supervisé par un comité de rédaction composé de Samir Amine, Tayeb Tabazini, Sadiq Jalal Al-Azm, Mahmoud Amin Al-‘Alim et Nasr Hamed Abu Zayd). Le titre de l’article était: Friedrich Nietzsche la philologie de l’avenir et l’avenir de la philosophie (No. 37, hiver 2004, pp. 28-82). J’ai été frappé par la quantité de sophisme déployé par Foucault et Deleuze, surtout dans les interprétations de l’innocence des textes de Nietzsche qui regorgent de racisme, de violence et de folie.

Question: Avez-vous étudié Nietzsche à l’université et l’avez-vous enseigné à vos étudiants?

Réponse: J’ai étudié Nietzsche à l’université grégorienne à Rome dans l’histoire de la philosophie moderne. Mais j’ai enseigné au PISAI (L’Institut Pontifical d’Études Arabes et d’Islamologie) à Rome la philosophie grecque et arabe. Platon. Aristote. Stoïcisme. etc. Et les textes des philosophes arabes. Al-Kindi, Al-Farabi, Ibn Sina, Ibn Rushd, Ibn Bajja, etc.

Revenons maintenant au livre de Mzoughi: Se débarrasser de Nietzsche.

Je ne suis pas un spécialiste de la pensée de Nietzsche, et mon rôle se limite à présenter fidèlement le livre de Mzoughi, sans juger de la validité de ses analyses, car il en est seul responsable. Pour vérifier tous les textes et analyses contenus dans le livre, le lecteur a besoin de plusieurs mois.

Le livre, 384 pages,  a été publié par la maison d’édition Afrique Orient, en 2018. Il est disponible gratuitement sur Internet https://archive.org/details/20190704_20190704_1251

Dans sa présentation de la pensée de Nietzsche, Mzoughi a suivi la méthode de Pierre Bayle dans son livre: Pierre Bayle: Mahomet: Extrait du Dictionnaire historique et critique, qu’il a traduit en arabe et que j’ai présenté à mes lecteurs. Le livre commence par des paragraphes résumant son contenu de la page 5 à la page 17. Puis il développe ces paragraphes de la page 17 à la page 378. Le livre se termine par une large bibliographie qui inclut les oeuvres de Nietzsche traduits en arabe, les œuvres de Nietzsche en allemand, les sources en arabe ou traduites en arabe et les sources en langues étrangères.

—-

J’ai mentionné que dans sa présentation de la pensée de Nietzsche, Mzoughi a suivi la méthode de Pierre Bayle (qui est particulière), mais le contenu du livre de Mzoughi pourrait être divisé en trois parties.

– Dans la première partie, Mzoughi passe en revue les positions scabreuses de Nietzsche sur la base desquelles il le décrit comme un idiot vicieux (p. 56), citant l’écrivain russe Tolstoï, qui s’étonne que les Allemands “soient épris d’un (feuilletoniste) coquet, comme Nietzsche. Cet homme n’a jamais été philosophe. Il n’a pas la volonté sincère de chercher et de dire la vérité … Cependant, admettons que Nietzsche a de brillantes expressions; eh bien, ce n’est que l’attribut de feuilletoniste qui ne lui permet pas de se faire une place aux côtés des grands penseurs et éducateurs de l’humanité ” (p. 283). Parmi ces positions scabreuses, il y a celles qui dégradent les femmes, soutiennent les mutilations génitales féminines, exigent l’élimination des malades, des handicapés et des mendiants, soutiennent l’esclavage, condamnent la bienveillance envers les faibles, prônent la violence, le terrorisme et les guerres, soutiennent les tyrans et rejettent l’éducation du grand public.

Dans la seconde partie, Mzoughi réfute l’opinion de ceux qui considèrent Nietzsche comme un philosophe. C’est le cas des français comme Paul Ricœur, Gilles Deleuze et Michel Foucault, des Italiens comme Benito Mussolini et Gianni Vattimo, et des arabes comme Fathi Al-Maskini, Muhammad Al-Sheikh, Muhammad Andalusi, Abdul-Salam bin Abdul-Ali, Fawzia Dhaifallah et Edward Said.

– Dans la troisième partie, Mzoughi compare les positions du droit musulman et celles de Nietzsche. Il estime que «les livres de Nietzsche sont le réservoir des atrocités et des divagations les plus dégoûtantes du monde, comme s’ils étaient un miroir reflétant tout ce qui est produit par l’héritage islamique, partant du texte fondateur (le Coran), aux ouvrages de jurisprudence tant sunnites que chiites» (p. 316).

——–

Sami Aldeeb, dr en droit
Directeur du Centre de droit arabe et musulman https://www.sami-aldeeb.com
Traducteur du Coran en français, en anglais et en italien par ordre chronologique
Voir ses écrits: https://www.sami-aldeeb.com/livres-books

Comments are closed.

Powered by WordPress. Designed by WooThemes

%d blogueurs aiment cette page :