Erreurs linguistiques du Coran: 6) erreurs grammaticales, ou l’énallage (article et vidéo)

Nous avons mentionné dans un précédent article
http://www.ahewar.org/debat/show.art.asp?aid=676207
que les erreurs linguistiques dans le Coran sont divisées en 11 catégories. Nous entendons par erreurs linguistiques celles qui ont un lien avec la langue du Coran, contrairement aux erreurs scientifiques, géographiques ou historiques. Nous parlons dans cet article de la sixième catégorie d’erreur linguistique, à savoir les erreurs grammaticales, appelées l’énallage الإلتفات.

Définition
————

Le discours dans la langue arabe peut provenir de la part de la 1ère, de la 2ème ou de la 3ème personne. Il peut être formulé au singulier, au duel ou au pluriel, au présent, au passé ou à l’impératif, au féminin, au masculin ou au neutre (non raisonnable غير العاقل). L’utilisation d’une forme au lieu d’une autre constitue une erreur linguistique. Une telle formulation erronée est appelée en français énallage, terme provenant du grec qui signifie inversion ou transposition.

L’énallage peut contribuer à créer une image inhabituelle et frappante apte à capter l’attention, mais peut également brouiller le discours, raison pour laquelle nous le classons parmi les erreurs linguistiques dont foisonne le Coran, avec pas moins de 900 erreurs, et parfois plusieurs erreurs dans le même verset. Le Coran est probablement l’ouvrage qui compte le plus grand nombre d’énallage, toutes langues confondues. Ce phénomène est appelé par les linguistes arabes et les exégètes الإلتفات, mot tiré du Coran, dont le verset

M-51/10:78. Ils dirent: Es-tu venu à nous pour nous détourner de ce que nous avons trouvé chez nos pères, pour que la grandeur appartienne à vous deux dans la terre, alors que nous ne vous croyons pas? قَالُوٓاْ: أَجِئۡتَنَا لِتَلۡفِتَنَا عَمَّا وَجَدۡنَا عَلَيۡهِ ءَابَآءَنَا، وَتَكُونَ لَكُمَا ٱلۡكِبۡرِيَآءُ فِي ٱلۡأَرۡضِ، وَمَا نَحۡنُ لَكُمَا بِمُؤۡمِنِينَ؟

Voir aussi les versets 52/11:81 et 54/15:65.

Ces linguistes et exégètes lui accordent une importance particulière dans leurs quêtes de justifications souvent farfelues, allant jusqu’à le considérer comme marque d’éloquence, au lieu de le qualifier d’erreurs, ce qui les exposerait aux pires conséquences, Dieu étant selon les musulmans l’auteur du Coran, et donc ne pouvant pas commettre d’erreurs. Al-Suyuti écrit que l’objectif de l’énallage est “d’adoucir le discours et d’éviter l’ennui, les esprits étant enclins à rechercher le changement et à fuir la routine”. Nous ne prenons pas au sérieux les justifications de ces erreurs, raison pour laquelle nous ne les mentionnons pas dans notre ouvrage, en nous limitant à indiquer leur présence, et la formule correcte. Si en effet on traduit à la lettre les versets contenant des énallages dans n’importe quelle langue, le lecteur de bon sens, non-victime de dogmatisme, y verra une erreur linguistique. Se pose ici la question de savoir si le traducteur doit traduire le texte avec ses erreurs, ou doit-il le traduire après y avoir introduit les corrections qui s’imposent. Et dans les deux cas, doit-il avertir le lecteur de la présence de problème de formulation.

Raison de ce phénomène
—————————-

Nous voyons trois raisons possibles derrière ce phénomène:

1) Problème lors de la compilation du Coran: selon des sources islamiques, le Coran a été compilé à partir de la mémorisation des hommes tout comme nous le faisons avec le puzzle. Divers morceaux du Coran ont été collés dans le but de créer une harmonie aussi étroite que possible entre eux. Mais ce processus n’a pas totalement réussi. À cela s’ajoute la perte de près des deux tiers du texte original du Coran, selon des sources sunnites et chiites, ce qui a entraîné de multiples lacunes dans un texte ressemblant à un brouillon.

2) Maladie mentale de son auteur appelée trouble du langage, mais le Coran n’a pas encore été examiné à sa lumière.

3) L’auteur du Coran ne parlait pas la langue arabe ou l’avait appris récemment. On retrouve ce phénomène chez des Africains récemment arrivés en France, parlant ce qu’on appelle généralement “français de petit nègre”, avec un minimum de règles grammaticales.

 

Formes de l’énallage
————————–

L’énallage peut porter sur tous les éléments d’un discours et se présente sous différentes formes dont nous donnons les plus importantes avec des exemples pour chacune d’elles.

Énallage portant sur les pronoms (1ère, 2ème et 3ème personne):
—————————————-

Passage de la 1ère à la 2ème personne:

M-41/36:22. Qu’aurais-je à ne pas adorer celui qui m’a créé,  et vers lequel vous serez retournés? وَمَا لِيَ لَآ أَعۡبُدُ ٱلَّذِي فَطَرَنِي،  وَإِلَيۡهِ تُرۡجَعُونَ؟

Correction

M-41/36:22. Qu’aurais-je à ne pas adorer celui qui m’a créé,  et vers lequel je serai retourné? وَمَا لِيَ لَآ أَعۡبُدُ ٱلَّذِي فَطَرَنِي،  وَإِلَيۡهِ أرجع؟

Passage de la 1ère à la 3ème personne

M-39/7:158. Dis: Ô humains! Je suis l’envoyé de Dieu à vous tous …. Croyez donc en Dieu, et en son envoyé. قُلۡ: يَٰٓأَيُّهَا ٱلنَّاسُ! إِنِّي رَسُولُ ٱللَّهِ إِلَيۡكُمۡ جَمِيعًا… . فَ‍َٔامِنُواْ بِٱللَّهِ وَرَسُولِهِ

Correction

M-39/7:158. Dis: Ô humains! Je suis l’envoyé de Dieu à vous tous …. Croyez donc en Dieu, et en moi. قُلۡ: يَٰٓأَيُّهَا ٱلنَّاسُ! إِنِّي رَسُولُ ٱللَّهِ إِلَيۡكُمۡ جَمِيعًا… . فَ‍َٔامِنُواْ بِٱللَّهِ وبي

Passage de la 3ème à la 1ère personne

M-43/35:9. C’est Dieu qui a envoyé les vents qui soulèvent un nuage que nous conduisons ensuite vers une contrée morte, par lequel nous avons fait revivre la terre après sa mort. وَٱللَّهُ ٱلَّذِيٓ أَرۡسَلَ ٱلرِّيَٰحَ فَتُثِيرُ سَحَابٗا فَسُقۡنَٰهُ إِلَىٰ بَلَدٖ مَّيِّتٖ، فَأَحۡيَيۡنَا بِهِ ٱلۡأَرۡضَ بَعۡدَ مَوۡتِهَا

Correction

M-43/35:9. C’est Dieu qui a envoyé les vents qui soulèvent un nuage qu’il conduit ensuite vers une contrée morte, par lequel il a fait revivre la terre après sa mort. وَاللَّهُ الَّذِي أَرْسَلَ الرِّيَاحَ فَتُثِيرُ سَحَابًا فساقه إِلَى بَلَدٍ مَيِّتٍ فأحيى بِهِ الْأَرْضَ

Passage de la 3ème à la 2ème personne

H-98/76:21-22. Et leur Seigneur les abreuvera d’une boisson pure. Cela était pour vous une rétribution.  Et votre empressement était remercié. وَسَقَاهُمْ رَبُّهُمْ شَرَابًا طَهُورًا إِنَّ هَذَا كَانَ لهم جَزَاءً وَكَانَ سَعْيُكُمْ مَشْكُورًا

Correction

H-98/76:21-22. Et leur Seigneur les abreuvera d’une boisson pure. Cela était pour eux une rétribution.  Et leur empressement était remercié. وَسَقَاهُمْ رَبُّهُمْ شَرَابًا طَهُورًا إِنَّ هَذَا كَانَ لهم جَزَاءً وَكَانَ سعيهم مَشْكُورًا

Passage de la 2ème à la 1ère personne

M-52/11:90. Demandez pardon à votre Seigneur, et revenez à lui. Mon Seigneur est très miséricordieux, aimant. وَٱسۡتَغۡفِرُواْ رَبَّكُمۡ، ثُمَّ تُوبُوٓاْ إِلَيۡهِ. إِنَّ رَبِّي رَحِيمٞ، وَدُودٞ

Correction

M-52/11:90. Demandez pardon à votre Seigneur, et revenez à lui. Votre Seigneur est très miséricordieux, aimant. وَٱسۡتَغۡفِرُواْ رَبَّكُمۡ، ثُمَّ تُوبُوٓاْ إِلَيۡهِ. إِنَّ ربكم رَحِيمٞ، وَدُودٞ

Passage de la 2ème à la 3ème personne

M-63/43:70-71. Entrez dans le jardin avec vos épouses, vous serez satisfaits. On fera tourner parmi eux des plateaux d’or et des coupes. Il y aura ce que les âmes désirent et ce qui est délicieux pour les yeux.  Vous y serez éternellement. ٱدۡخُلُواْ ٱلۡجَنَّةَ أَنتُمۡ وَأَزۡوَٰجُكُمۡ، تُحۡبَرُونَ. يُطَافُ عَلَيۡهِم بِصِحَافٖ مِّن ذَهَبٖ وَأَكۡوَابٖ. وَفِيهَا مَا تَشۡتَهِيهِ ٱلۡأَنفُسُ وَتَلَذُّ ٱلۡأَعۡيُنُ.  وَأَنتُمۡ فِيهَا خَٰلِدُونَ

Correction

M-63/43:70-71. Entrez dans le jardin avec vos épouses, vous serez satisfaits. On fera tourner parmi vous des plateaux d’or et des coupes. Il y aura ce que vos âmes désirent et ce qui est délicieux pour vos yeux.  Vous y serez éternellement. ٱدۡخُلُواْ ٱلۡجَنَّةَ أَنتُمۡ وَأَزۡوَٰجُكُمۡ، تُحۡبَرُونَ. يُطَافُ عَلَيۡكم بِصِحَافٖ مِّن ذَهَبٖ وَأَكۡوَابٖ. وَفِيهَا مَا تَشۡتَهِيهِ أَنفُسُكم وَتَلَذُّ أَعۡيُنُكم.  وَأَنتُمۡ فِيهَا خَٰلِدُونَ

Énallage portant sur les temps (présent, passé et impératif)
————————————-

La langue arabe a trois temps: présent, passé et impératif. Le passage d’un temps à l’autre constitue une erreur linguistique:

Passage du passé à l’impératif

M-39/7:29. Dis: Mon Seigneur a ordonné l’équité. Levez vos faces Dieu] dans chaque sanctuaire. قُلۡ: أَمَرَ رَبِّي بِٱلۡقِسۡطِ. وَأَقِيمُواْ وُجُوهَكُمۡ عِندَ كُلِّ مَسۡجِد

Correction

M-39/7:29. Dis: Mon Seigneur a ordonné l’équité et l’élèvement de vos faces dans chaque sanctuaire. قُلۡ: أَمَرَ رَبِّي بِٱلۡقِسۡطِ وإقامة ْ وجوهكم عِندَ كُلِّ مَسۡجِد

Passage du présent à l’impératif

M-52/11:54. Je prends Dieu à témoin, et témoignez que je suis quitte de ce que vous associez. إِنِّيٓ أُشۡهِدُ ٱللَّهَ، وَٱشۡهَدُوٓاْ، أَنِّي بَرِيٓءٞ مِّمَّا تُشۡرِكُونَ

Correction

M-52/11:54. Je prends Dieu à témoin, et je vous prends à témoins que je suis quitte de ce que vous associez. إِنِّيٓ أُشۡهِدُ ٱللَّهَ، واشهدكم، أَنِّي بَرِيٓءٞ مِّمَّا تُشۡرِكُونَ

Passage du passé au présent

H-87/2:87. Chaque fois qu’un envoyé vint à vous avec ce que vos âmes ne désirent pas, vous vous êtes enflés, vous avez démenti un groupe, et vous tuez un [autre] groupe? أَفَكُلَّمَا جَآءَكُمۡ رَسُولُۢ بِمَا لَا تَهۡوَىٰٓ أَنفُسُكُمُ ٱسۡتَكۡبَرۡتُمۡ،  فَفَرِيقٗا كَذَّبۡتُمۡ، وَفَرِيقٗا […] تَقۡتُلُونَ؟

Correction

H-87/2:87. Chaque fois qu’un envoyé vint à vous avec ce que vos âmes ne désirent pas, vous vous êtes enflés, vous avez démenti un groupe, et vous avez tué un [autre] groupe? أَفَكُلَّمَا جَآءَكُمۡ رَسُولُۢ بِمَا لَا تَهۡوَىٰٓ أَنفُسُكُمُ ٱسۡتَكۡبَرۡتُمۡ،  فَفَرِيقٗا كَذَّبۡتُمۡ، وَفَرِيقٗا […] قتلتم؟

Passage du présent au passé

M-48/27:87. Le jour où l’on soufflera dans le chofar, ceux dans les cieux et ceux dans la terre ont été alors effrayés. وَيَوۡمَ يُنفَخُ فِي ٱلصُّورِ فَفَزِعَ مَن فِي ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَمَن فِي ٱلۡأَرۡضِ

Correction

M-48/27:87. Le jour où l’on soufflera dans le chofar, ceux dans les cieux et ceux dans la terre seront alors effrayés. وَيَوۡمَ يُنفَخُ فِي ٱلصُّورِ فيفزع مَن فِي ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَمَن فِي ٱلۡأَرۡضِ

Énallage portant sur le nombre (singulier, duel et pluriel)
————————————–

La langue arabe connaît le singulier, le duel (lorsqu’il s’agit de deux), et le pluriel (plus de deux). Le passage de l’un à l’autre constitue une erreur linguistique:

Passage du singulier au duel

M-51/10:78. Ils dirent: Es-tu venu à nous pour que tu nous détournes de ce que nous avons trouvé chez nos pères et pour que la grandeur appartienne à vous deux dans la terre, alors que nous ne croyons pas à vous deux? قَالُوٓاْ: أَجِئۡتَنَا لِتَلۡفِتَنَا عَمَّا وَجَدۡنَا عَلَيۡهِ ءَابَآءَنَا، وَتَكُونَ لَكُمَا ٱلۡكِبۡرِيَآءُ فِي ٱلۡأَرۡضِ، وَمَا نَحۡنُ لَكُمَا بِمُؤۡمِنِينَ؟

Correction

M-51/10:78. Ils dirent: Êtes-vous tous deux venus à nous pour que vous deux nous détourniez de ce que nous avons trouvé chez nos pères, pour que la grandeur appartienne à vous deux dans la terre, alors que nous ne croyons pas à vous deux? قَالُوٓاْ: أجئتمانا لتلفتانا عَمَّا وَجَدۡنَا عَلَيۡهِ ءَابَآءَنَا، وَتَكُونَ لَكُمَا ٱلۡكِبۡرِيَآءُ فِي ٱلۡأَرۡضِ، وَمَا نَحۡنُ لَكُمَا بِمُؤۡمِنِينَ؟

Passage du singulier au pluriel

H-87/2:17. Ils ressemblent à quelqu’un qui s’est allumé un feu. Lorsqu’il a éclairé ce qui est autour de lui, Dieu a fait disparaître leur lumière et les a laissés dans l’obscurité, eux-mêmes ne voyant pas. مَثَلُهُمۡ كَمَثَلِ ٱلَّذِي ٱسۡتَوۡقَدَ نَارٗا. فَلَمَّآ أَضَآءَتۡ مَا حَوۡلَهُۥ، ذَهَبَ ٱللَّهُ بِنُورِهِمۡ وَتَرَكَهُمۡ فِي ظُلُمَٰتٖ، لَّا يُبۡصِرُونَ

Correction

H-87/2:17. Ils ressemblent à quelqu’un qui s’est allumé un feu. Lorsqu’il a éclairé ce qui est autour de lui, Dieu a fait disparaître sa lumière et l’a laissé dans l’obscurité, lui-même ne voyant pas. مَثَلُهُمۡ كَمَثَلِ ٱلَّذِي ٱسۡتَوۡقَدَ نَارٗا. فَلَمَّآ أَضَآءَتۡ مَا حَوۡلَهُۥ، ذَهَبَ ٱللَّهُ بِنُورِهِ وَتَرَكَهُ فِي ظُلُمَٰتٖ، لَّا يُبۡصِرُ

Passage du duel au singulier

M-45/20:117. Alors nous dîmes: Ô Adam! Celui-ci est un ennemi pour toi et ton épouse. Qu’il ne vous fasse tous deux sortir du jardin, car alors tu seras misérable. فَقُلۡنَا: يَٰٓـَٔادَمُ! إِنَّ هَٰذَا عَدُوّٞ لَّكَ وَلِزَوۡجِكَ. فَلَا يُخۡرِجَنَّكُمَا مِنَ ٱلۡجَنَّةِ، فَتَشۡقَىٰٓ

Correction

M-45/20:117. Alors nous dîmes: Ô Adam! Celui-ci est un ennemi pour toi et ton épouse. Qu’il ne vous fasse tous deux sortir du jardin, car alors vous serez tous deux misérables. فَقُلۡنَا: يَٰٓـَٔادَمُ! إِنَّ هَٰذَا عَدُوّٞ لَّكَ وَلِزَوۡجِكَ. فَلَا يُخۡرِجَنَّكُمَا مِنَ ٱلۡجَنَّةِ، فتشقيان

Passage du duel au pluriel

M-51/10:87. Nous révélâmes à Moïse et à son frère: Établissez, vous deux, pour vos deux gens des maisons en Égypte, faites de vos maisons une direction [de prière], et élevez la prière.  Fais l’annonce aux croyants. وَأَوۡحَيۡنَآ إِلَىٰ مُوسَىٰ وَأَخِيهِ أَن: تَبَوَّءَا لِقَوۡمِكُمَا بِمِصۡرَ بُيُوتٗا، وَٱجۡعَلُواْ بُيُوتَكُمۡ قِبۡلَةٗ، وَأَقِيمُواْ ٱلصَّلَوٰةَ.  وَبَشِّرِ ٱلۡمُؤۡمِنِينَ

Correction

M-51/10:87. Nous révélâmes à Moïse et à son frère: «Établissez, vous deux, pour vos gens à vous deux des maisons en Égypte, faites, vous deux, de vos maisons à vous deux une direction [de prière], et élevez vous deux la prière.  Faites vous deux l’annonce aux croyants». وَأَوۡحَيۡنَآ إِلَىٰ مُوسَىٰ وَأَخِيهِ أَن: تَبَوَّءَا لِقَوۡمِكُمَا بِمِصۡرَ بُيُوتٗا، واجعلا بيوتكما قِبْلَةً وأقيما الصَّلَاةَ وبشرا الْمُؤْمِنِينَ

Passage du pluriel au singulier

H-87/2:38. Nous dîmes: Descendez-en, vous tous. Si une direction vous vient de ma part, ceux qui suivent ma direction,  nulle crainte pour eux, et ils ne seront point attristés. قُلۡنَا: ٱهۡبِطُواْ مِنۡهَا، جَمِيعٗا. فَإِمَّا يَأۡتِيَنَّكُم مِّنِّي هُدٗى، فَمَن تَبِعَ هُدَايَ،  فَلَا خَوۡفٌ عَلَيۡهِمۡ، وَلَا هُمۡ يَحۡزَنُونَ

Correction

H-87/2:38. Nous dîmes: Descendez-en, vous tous. Si une direction vous vient de notre part, ceux qui suivent notre direction,  nulle crainte pour eux, et ils ne seront point attristés. قُلۡنَا: ٱهۡبِطُواْ مِنۡهَا، جَمِيعٗا. فَإِمَّا يَأۡتِيَنَّكُم منَّا هُدٗى، فَمَن تَبِعَ هُدَانا،  فَلَا خَوۡفٌ عَلَيۡهِمۡ، وَلَا هُمۡ يَحۡزَنُونَ

Passage du pluriel au duel

H-97/55:33-34. Ô compagnie des djinns et des humains! Si vous pouvez traverser les flancs des cieux et de la terre, alors traversez. Vous ne traverserez qu’avec une autorité. Lequel des bienfaits de votre Seigneur à vous deux démentez-vous tous deux? يَٰمَعۡشَرَ ٱلۡجِنِّ وَٱلۡإِنسِ! إِنِ ٱسۡتَطَعۡتُمۡ أَن تَنفُذُواْ مِنۡ أَقۡطَارِ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضِ، فَٱنفُذُواْ. لَا تَنفُذُونَ إِلَّا بِسُلۡطَٰنٖ. فَبِأَيِّ ءَالَآءِ رَبِّكُمَا تُكَذِّبَانِ.

Correction

H-97/55:33-34. Ô compagnie des djinns et des humains! Si vous pouvez traverser les flancs des cieux et de la terre, alors traversez. Vous ne traverserez qu’avec une autorité. Lequel des bienfaits de votre Seigneur démentez-vous? يَٰمَعۡشَرَ ٱلۡجِنِّ وَٱلۡإِنسِ! إِنِ ٱسۡتَطَعۡتُمۡ أَن تَنفُذُواْ مِنۡ أَقۡطَارِ ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضِ، فَٱنفُذُواْ. لَا تَنفُذُونَ إِلَّا بِسُلۡطَٰنٖ. فَبِأَيِّ ءَالَآءِ رَبِّكُم تُكَذِّبون.

Énallage portant sur le genre (masculin et féminin)
———————-

Dans la langue arabe, contrairement au français, le verbe se conjugue au masculin et au féminin. De même l’adjectif et le pronom possessif suivent le genre du nom auquel ils se réfèrent.

Passage du sujet féminin au verbe masculin

M-55/6:157. Or une preuve vous est venue (au masculin en arabe) de votre Seigneur. فَقَدۡ جَآءَكُم بَيِّنَةٞ مِّن رَّبِّكُمۡ.

Correction

M-55/6:157. Or une preuve vous est venue de votre Seigneur. فَقَدۡ جاءتكم بَيِّنَةٞ مِّن رَّبِّكُمۡ

Cette erreur a été évitée dans le verset suivant:

M-39/7:73. Une preuve vous est venue de votre Seigneur. قَدۡ جَآءَتۡكُم بَيِّنَةٞ مِّن رَّبِّكُمۡ

De même dans le verset M-39/7:85

Passage du sujet masculin au verbe féminin

H-112/5:32. Nos envoyés leur sont venus avec les preuves.

En arabe: le mot envoyés est masculin, et le verbe est au féminin

وَلَقَدۡ جَآءَتۡهُمۡ رُسُلُنَا بِٱلۡبَيِّنَٰتِ

Correction

H-112/5:32. Nos envoyés leur sont venus avec les preuves. وَلَقَدۡ جاءهم رُسُلُنَا بِٱلۡبَيِّنَٰتِ

Cette erreur a été évitée dans le verset suivant:

H-89/3:183. Des envoyés vous sont venus avant moi avec des preuves. قَدۡ جَآءَكُمۡ رُسُلٞ مِّن قَبۡلِي بِٱلۡبَيِّنَٰت

Passage d’un nom féminin à un pronom possessif masculin

M-70/16:66. Vous avez dans les bétails une leçon. Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres.

En arabe: bétails est féminin, et leurs est masculin

وَإِنَّ لَكُمۡ فِي ٱلۡأَنۡعَٰمِ لَعِبۡرَةٗ. نُّسۡقِيكُم مِّمَّا فِي بُطُونِهِۦ

Correction

M-70/16:66. Vous avez dans les bétails une leçon. Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres. وَإِنَّ لَكُمۡ فِي ٱلۡأَنۡعَٰمِ لَعِبۡرَةٗ. نُّسۡقِيكُم مِّمَّا فِي بطونها

Cette erreur a été évitée dans le verset suivant:

M-74/23:21. Vous avez une leçon dans les bétails. Nous vous abreuvons de ce qui est dans leurs ventres. وَإِنَّ لَكُمۡ فِي ٱلۡأَنۡعَٰمِ لَعِبۡرَةٗ. نُّسۡقِيكُم مِّمَّا فِي بُطُونِهَا.

Passage d’un nom féminin à un adjectif masculin

M-42/25:49. pour faire revivre par elle une contrée morte.

En arabe: contrée est féminin, et morte est masculin

لِّنُحۡـِۧيَ بِهِۦ بَلۡدَةٗ مَّيۡتٗا

Correction

M-42/25:49. pour faire revivre par elle une contrée morte. لِّنُحۡـِۧيَ بِهِۦ بَلۡدَةٗ ميتة

Passage d’un nom féminin à un pronom possessif masculin

M-59/39:49. Quand ensuite nous lui octroyons une grâce de notre part, il dit: Je ne l’ai obtenue que par une connaissance.

En arabe: le terme grâce est féminin, le pronom l’ est masculin

ثُمَّ إِذَا خَوَّلۡنَٰهُ نِعۡمَةٗ مِّنَّا، قَالَ: إِنَّمَآ أُوتِيتُهُۥ عَلَىٰ عِلۡمِۢ

Correction

M-59/39:49. Quand ensuite nous lui octroyons une grâce de notre part, il dit: Je ne l’ai obtenue que par une connaissance. ثُمَّ إِذَا خَوَّلۡنَٰهُ نِعۡمَةٗ مِّنَّا، قَالَ: إِنَّمَآ اوتيتها عَلَىٰ عِلۡمِۢ

Énallage portant sur le pronom relatif (من) et (ما)
———————————————-

La langue arabe distingue entre le pronom relatif se référant à une personne (من) et le pronom relatif se référant à un animal ou une chose (ما). On parle de raisonnable (عاقل) et non raisonnable (غير عاقل). Le Coran cependant confond parfois entre les deux. Je donne ici quelques exemples:

Utilisation du pronom (من) pour une chose ou un animal:

H-102/24:45. Dieu a créé chaque animal d’une eau. Il y en a qui marche sur le ventre, il y en a qui marche sur deux pieds, et il y en a qui marche sur quatre. وَٱللَّهُ خَلَقَ كُلَّ دَآبَّةٖ مِّن مَّآءٖ. فَمِنۡهُم مَّن يَمۡشِي عَلَىٰ بَطۡنِهِۦ، وَمِنۡهُم مَّن يَمۡشِي عَلَىٰ رِجۡلَيۡنِ، وَمِنۡهُم مَّن يَمۡشِي عَلَىٰٓ أَرۡبَعٖ

Correction du texte arabe

H-102/24:45. Dieu a créé chaque animal d’une eau. Il y en a qui marche sur le ventre, il y en a qui marche sur deux pieds, et il y en a qui marche sur quatre. Dieu crée ce qu’il souhaite.  Dieu est puissant sur toute chose. وَٱللَّهُ خَلَقَ كُلَّ دَآبَّةٖ مِّن مَّآءٖ. فَمِنۡهُا مَّا يَمۡشِي عَلَىٰ بَطۡنِهِۦ، وَمِنۡهُا مَّا يَمۡشِي عَلَىٰ رِجۡلَيۡنِ، وَمِنۡهُا مَّا يَمۡشِي عَلَىٰٓ أَرۡبَعٖ

Utilisation du pronom (ما) pour une personne:

H-92/4:3. Épousez les femmes qui vous plurent: deux, trois et quatre. Mais si vous craignez de n’être pas justes, alors une seule, ou ce que vos mains droites possédèrent. فَٱنكِحُواْ مَا طَابَ لَكُم مِّنَ ٱلنِّسَآءِ: مَثۡنَىٰ، وَثُلَٰثَ، وَرُبَٰعَ. فَإِنۡ خِفۡتُمۡ أَلَّا تَعۡدِلُواْ، فَوَٰحِدَةً، أَوۡ مَا مَلَكَتۡ أَيۡمَٰنُكُمۡ

Correction du texte arabe

H-92/4:3. Épousez les femmes qui vous plurent: deux, trois et quatre. Mais si vous craignez de n’être pas justes, alors une seule, ou ce que vos mains droites possédèrent. فَٱنكِحُواْ من طَابَ لَكُم مِّنَ ٱلنِّسَآءِ: مَثۡنَىٰ، وَثُلَٰثَ، وَرُبَٰعَ. فَإِنۡ خِفۡتُمۡ أَلَّا تَعۡدِلُواْ، فَوَٰحِدَةً، أَوۡ من مَلَكَتۡ أَيۡمَٰنُكُمۡ

 

H-92/4:22. N’épousez pas les femmes que vos pères ont épousées. وَلَا تَنكِحُواْ مَا نَكَحَ ءَابَآؤُكُم مِّنَ ٱلنِّسَآءِ

Correction du texte arabe

H-92/4:22. N’épousez pas les femmes que vos pères ont épousées. وَلَا تَنكِحُواْ مَن نَكَحَ ءَابَآؤُكُم مِّنَ ٱلنِّسَآءِ.

 

H-87/2:133. Qu’adorerez-vous après moi?» مَا تَعۡبُدُونَ مِنۢ بَعۡدِي؟

Correction du texte arabe

H-87/2:133. Qui adorerez-vous après moi?» مَن تَعۡبُدُونَ مِنۢ بَعۡدِي؟

 

M-47/26:23. Pharaon dit: Et qu’est-ce que le Seigneur des mondes? قَالَ فِرۡعَوۡنُ: وَمَا رَبُّ ٱلۡعَٰلَمِينَ؟

Correction du texte arabe

M-47/26:23. Pharaon dit: Et qui est-ce que le Seigneur des mondes? قَالَ فِرۡعَوۡنُ: وَمَن رَبُّ ٱلۡعَٰلَمِينَ؟

 

M-26/91:5-7. Par le ciel et celui qui l’a édifié! Par la terre et celui qui l’a aplanie! Par l’âme et celui qui l’a façonnée. وَٱلسَّمَآءِ وَمَا بَنَىٰهَا! وَٱلۡأَرۡضِ وَمَا طَحَىٰهَا! وَنَفۡسٖ وَمَا سَوَّىٰهَا

Correction du texte arabe

M-26/91:5-7. Par le ciel et celui qui l’a édifié! Par la terre et celui qui l’a aplanie! Par l’âme et celui qui l’a façonnée. وَٱلسَّمَآءِ وَمَن بَنَىٰهَا! وَٱلۡأَرۡضِ وَمَن طَحَىٰهَا! وَنَفۡسٖ وَمَن سَوَّىٰهَا

Énallage portant sur les prépositions et les articles
———————————————

Des expressions identiques font usage de deux prépositions différentes:

H-87/2:136. Dites: Nous avons cru en Dieu, en ce qui est descendu vers nous, en ce qui est descendu vers Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus. قُولُوٓاْ: ءَامَنَّا بِٱللَّهِ، وَمَآ أُنزِلَ إِلَيۡنَا، وَمَآ أُنزِلَ إِلَىٰٓ إِبۡرَٰهِ‍ۧمَ وَإِسۡمَٰعِيلَ وَإِسۡحَٰقَ وَيَعۡقُوبَ وَٱلۡأَسۡبَاطِ.

Mais ailleurs il dit:

H-89/3:84. Dis: Nous avons cru en Dieu, en ce qui est descendu sur nous, en ce qui est descendu sur Abraham, Ismaël, Isaac, Jacob et les Tribus. قُلۡ: ءَامَنَّا بِٱللَّهِ، وَمَآ أُنزِلَ عَلَيۡنَا، وَمَآ أُنزِلَ عَلَىٰٓ إِبۡرَٰهِيمَ وَإِسۡمَٰعِيلَ وَإِسۡحَٰقَ وَيَعۡقُوبَ وَٱلۡأَسۡبَاطِ.

 

H-87/2:25. des jardins en-dessous desquels courront les rivières. جَنَّٰتٖ تَجۡرِي مِن تَحۡتِهَا ٱلۡأَنۡهَٰر

Une telle expression revient 34 fois. Mais dans un seul verset, le Coran dit:

H-113/9:100. des jardins sous lesquels courront les rivières. جَنَّٰتٖ تَجۡرِي تَحۡتَهَا ٱلۡأَنۡهَٰر.

 

M-51/10:55. C’est à Dieu ce qui est dans les cieux et la terre. أَلَآ إِنَّ لِلَّهِ مَا فِي ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَٱلۡأَرۡضِ.

Mais ailleurs le Coran dit:

M-23/53:31. À Dieu ce qui est dans les cieux et dans la terre. وَلِلَّهِ مَا فِي ٱلسَّمَٰوَٰتِ وَمَا فِي ٱلۡأَرۡضِ

L’expression “ce qui est dans les cieux et la terre” revient 11 fois
Et l’expression “ce qui est dans les cieux et dans la terre” revient 28 fois

Le Coran parfois utilise, et parfois omet l’article défini dans des expressions identiques:

H-87/2:61. Cela parce qu’ils mécroyaient dans les signes de Dieu, et tuaient les prophètes sans le droit. ذَٰلِكَ بِأَنَّهُمۡ كَانُواْ يَكۡفُرُونَ بِ‍َٔايَٰتِ ٱللَّهِ، وَيَقۡتُلُونَ ٱلنَّبِيِّ‍ۧنَ بِغَيۡرِ ٱلۡحَقِّ

Mais ailleurs le Coran dit:

H-89/3:21. Ceux qui mécroient aux signes de Dieu, tuent les prophètes sans droit. إِنَّ ٱلَّذِينَ يَكۡفُرُونَ بِ‍َٔايَٰتِ ٱللَّهِ، وَيَقۡتُلُونَ ٱلنَّبِيِّ‍ۧنَ بِغَيۡرِ حَقّ

L’expression “sans droit” revient 5 fois
Et l’expression “sans le droit” revient 9 fois

Énallage portant sur le pluriel
—————————–

Le Coran utilise deux sortes de pluriel pour le même mot. C’est notamment le cas du terme nabi (prophète):

  • Le mot أنبياء revient cinq fois
  • Le mot نبيين revient treize fois, et le terme نبيون trois fois (c’est un pluriel hébreu)

Nos sources
—————-

Nous avons eu recours à des exégèses et des ouvrages en arabe, dont:

–       ابن عاشور: التحرير والتنوير

–       الزحيلي: التفسير المنير

–       تفسير الجلالين

–       الآلوسي: روح المعاني

–       الطباطبائى: الميزان في تفسير القرآن

–       البناني: الالتفات في القرآن الكريم إلى آخر سورة الكهف (يتضمن فهارس الآيات التي ورد فيها التفات إلى آخر سورة الكهف، من صفحة 458 إلى صفحة 477)

–       طبل: أسلوب الالتفات في البلاغة القرآنية (يتضمن ثبتًا تفصيليًا بمواضع الالتفات في القرآن بأنواعها المختلفة، من صفحة 171 إلى صفحة 228).

Sami Aldeeb, dr en droit
Directeur du Centre de droit arabe et musulman https://www.sami-aldeeb.com
Traducteur du Coran en français, en anglais et en italien par ordre chronologique
Voir ses écrits: https://www.sami-aldeeb.com/livres-books

Comments are closed.

Powered by WordPress. Designed by WooThemes

%d blogueurs aiment cette page :